Le Trail Blanc 

Pourquoi courir sur la neige ?

De première vue, il paraît étrange de courir sur la neige, cette surface habituellement réservée aux skis, aux raquettes, aux luges. En réalité, l’accessibilité et les bienfaits sont nombreux.

 

Avant tout, c’est une belle façon simple de profiter de la neige : pas besoin d’apprendre à skier, de prendre des remontées mécaniques. On s’habille chaudement, on met des baskets et on part profiter de la nature enneigée.

 

Ensuite, les sensations sont agréables et il y a de nombreux bienfaits pour ton entraînement. Si la neige est bien fraîche, tes appuis se régaleront en descente : simplement se laisser aller sans trop se focaliser sur le caillou ou la racine qui ferait tourner la cheville. On a tendance à croire qu’il est plus difficile, glissant ou dangereux de courir sur la neige. C’est en réalité l’inverse ! L’effort général du trail blanc est d’ailleurs pertinent : un bon travail de cardio, le renforcement des appuis, amélioration de la foulée et bien-sur l’effet positif de l’altitude quand on est aux 2 Alpes.

DSC_0215.JPG

Lac du Chambon depuis Mont de Lans

Quels types de neige ?

Plusieurs types de neiges selon les conditions peuvent faire varier l’effort.

La poudreuse :

C'est la surface la plus plus exigeante ! Le décor est absolument magnifique mais avancer est plus difficile. Avec beaucoup de poudreuse bien fraîche, il est difficile de courir, même sur le plat. L'astuce est de passer par des chemins où l'on a été précédé et chercher les traces de pas pour moins s’enfoncer et perdre de l’énergie. La descente est elle délicieuse, il faut se laisser aller et se faire plaisir ! Une effort là aussi soutenu mais avec des sensations uniques !

La neige dure :

Quand il fait sec depuis longtemps, qu'il a fait froid et qu’il y a eu beaucoup de passages, le terrain devient dur. En réalité c’est un peu comme du trail traditionnel sur chemin : ça va vite ! Il faut juste se méfier d’éventuelles plaques de verglas. Si les chaussures ne sont pas trop lisses, ça va aisément.

La neige sur trottoir :

La vigilance, c'est ici : gare aux plaques de verglas ! Sur un trottoir, on peut courir assez vite, surtout s'il est déneigé. Mais les appuis peuvent vite être fuyants avec le gel. Notre conseil : être prudent, faire des petites foulées avec légèreté. Poser ses pieds là où il y a de la neige moins tassée sera plus exigent mais aussi plus sûr. Et quand il fait beau, le soleil tape fort et fait fondre la glace. Alors évite les zones ombragées pour aller au soleil !

Autres :

Des conditions intermédiaires sont parfois compliquées. La petite couche de poudreuse qui a gelé rend l’avancée difficile. Dans ces conditions mieux vaut suivre des chemins où il y a déjà eu du passage pour mettre ses pieds sur des traces déjà existantes. En fin de saison, on peut se retrouver avec de la “soupe”. Avec les températures douces, la surface est irrégulière et il est difficile de trouver un bon rythme. Mais ça fait bien travailler les jambes !

DSC_0287.JPG

Grande Aiguille

Comment s'équiper ?

Se couvrir :

Trail blanc, hiver, froid : le premier conseil est évidemment de bien de se couvrir, en particulier les mains et la tête. Le moment de la journée est primordial dans le choix de la tenue. Quand le soleil est au zénith, il tape fort et réchauffe bien. Pas nécessaire de multiplier les épaisseurs de vêtements. En revanche, la nuit, à la frontale, l'air est très frais. Là, tout l'équipement ne sera pas de trop ! Autre facteur important : le degré de l'effort. L'intensité réchauffe vite et selon les conditions on ne peut pas toujours se donner à 100%. Par exemple, sur une sortie avec beaucoup de poudreuse, il est dur de courir, donc de se réchauffer. Là il faut bien se vêtir.

Les chaussures :

La question n'est pas si compliquée. De bonnes chaussures de trail sont importantes, histoire de ne pas avoir des appuis fuyants quand le sol est glissant. Mais hormis par temps de forts verglas, les chaussures de trail classiques suffisent. L'étanchéité est un avantage quand on court dans la neige. Mais ce n'est pas très important. Le pied est très sollicité et ne prend pas froid. En revanche, il faut vite se sécher et se réchauffer les pieds une fois la sortie terminée. Et cela demandera aux chaussures de bien sécher avant la sortie suivante.

Les bâtons :

Cela dépend des conditions. Il est possible de s'en servir de manière classique. Dans des conditions difficiles comme la grosse couche de poudreuse, ils sont plus facilement envisageables car une pente de 10% a très vite un ressenti de 20% !

DSC_0254.JPG

La Troïka / Crête du Fioc

Où courir aux 2 Alpes ?

Au quotidien :

- Le plus adapté à la pratique sont les sentiers des raquettes, des e-bike... tout ces disciplines alternatives au ski.

Le versant de Vallée Blanche est le meilleur : en direction de la forêt de la Molière ou le sentier raquette qui mène à la crête du Fioc. Départ au pied du télésiège de Vallée Blanche ! Petit conseil : ce parcours est délicieux au coucher de soleil ! Autre variante possible : poursuivre sur les balcons de Vallée Blanche une fois arrivé à Kanata. Le sentier est plus étroit donc plus difficile par temps de poudreuse !

- En fin de journée après le ski, vous pouvez grimper la piste verte des Demoiselles jusqu’aux Crêtes. Un bel effort avec la vue sur Les 2 Alpes tout le long. Attention ! Le domaine skiable est interdit d’accès hors ski. Si cette piste est tolérée, ne vous aventurez jamais sur les autres, où le matériel des dameuses est extrêmement dangereux !

- Autre possibilité : prendre la télécabine de Venosc et courir dans le Vénéon. L’altitude est plus faible mais la neige se conserve bien grâce à la fraîcheur de la rivière et l’ensoleillement plus faible.

- Enfin, pour impressionner les passants, il est aussi possible de courir en station (est-ce très agréable ?) ou sur le front de neige.

En course :

Les 2 Alpes organise chez année pendant le mois de janvier le Night Snow Trail. Des parcours pour tous les niveaux avec un point en commun : le départ magnifique depuis les Crêtes au coucher de soleil ! La descente vers la station avec le défilé des lampes frontales dans la nuit est magnifique. Une belle expérience à vivre !

Si tu as une question, n'hésite pas à nous contacter ici !

Montée vers la crête du Fioc

DSC_0396.JPG